Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

zzzzzDécouvrir les santons

C’est la Foire aux Santons à Gréoux-les-Bains ! Une belle occasion pour découvrir l’histoire de cette figurine traditionnelle de Provence.

 

Qu’est-ce qu’un santoun ?

Les santons de Provence, dits santoun en Provençal, sont de petites figurines en argile, représentant, à l’origine, la scène de la nativité (l’Enfant Jésus, la Vierge Marie et Saint Joseph, avec l’âne et le bœuf censés réchauffer l’enfant avec leur souffle) dans la crèche de Noël. D’autres personnages s’ajoutent tels que les Rois Mages, les bergers et toute une panoplie de personnages représentant les habitants d’un village provençal et leurs métiers traditionnels. Ce petit monde miniature, muni d’un présent pour l’Enfant Jésus, fait route, à travers un paysage comportant traditionnellement une colline, une rivière avec un pont, et des oliviers, vers l’étable, surmontée de son étoile. Cette crèche provençale, façonnée de bâtiments en pierres sèches, de morceaux de mousse ramassée dans les bois et peuplée de ces santons d’argile peints vient orner toutes les chaumières, à Noël.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAsantons et music 8berger-dans-le-vent-renaudesp016emcoulomb
<
>

Au commencement de l’histoire…

La tradition de la crèche de Noël trouve son origine au Moyen Âge, certains auteurs la faisant remonter à Saint François d’Assise qui aurait été le premier, en 1223, à mettre en scène la nativité dans son église de Greccio, en Italie. Les personnages furent alors joués par des gens du village et les animaux, quant à eux, étant réels. Cette « crèche vivante » a donné naissance à une tradition qui s’est perpétuée au fil des années, mais les « acteurs » ont été très largement remplacés par des personnages en bois, en cire, en carton-pâte, en faïence ou même en verre. Les premières crèches qui s’apparentent à celles que nous connaissons aujourd’hui font leur apparition dans les églises seulement à partir du XVIe siècle.

La Révolution française entraine la fermeture des églises et supprime la messe de minuit comme les représentations publiques de la nativité. La Provence donne alors vie à des petits personnages, les « santoun » ou « petits saints », créés pour qu’une crèche de Noël puisse fleurir dans l’intimité du foyer de chaque famille.

En 1803, la première Foire aux Santons voit le jour à Marseille. Depuis, elle s’y tient, de fin novembre à début janvier, chaque année, en haut de la Canebière, l’artère principale de la ville, débouchant sur le Vieux Port. Outre les petits santons peints, on peut y trouver des « santons habillés », en costume traditionnel, chacun portant l’insigne de son métier. On peut également y acquérir les accessoires permettant de confectionner le décor traditionnel de la crèche : étable, puits, pont, étoile, papier rocher, papier ciel, mousse fraîche pour imiter l’herbe, etc.

Qui sont les personnages de la crèche ?

Tous les santons qui peuplent la crèche ont une histoire et ne sont pas là par hasard ! En provençal, tous ces personnages principaux – les plus traditionnels – ont leur petit nom : l’enfan Jèsu ou lou tant bèu pichot pour l’enfant Jésus ou le si bel enfant, Sant Jousè le Saint Joseph, la Santo Vierge  pour la Vierge Marie, lou biou  c’est le bœuf), l’ase pour l’âne, li pastre pour les bergers, lou viei et la vièio pour parler du vieux et de la vieille, lou ravi c’est le ravi de la crèche, lou tambourinaire pour le tambourinaire, lou pescadou c’est le pêcheur, la peissouniero pour la poissonnière, lou pourtarié d’aigo qui veut dire le porteur d’eau, lou bouscatié pour nommer le bucheron), la jardiniero c’est la jardinière, la masièro pour la fermière qui transporte bien souvent ses produits de la ferme, lou móunié pour le meunier pourtant le plus souvent son sac de farine, lou boulangié c’est le boulanger, lou banastaire pour le vannier, l’estamaire pour le rétameur, l’amoulaire pour le rémouleur et enfin la bugadiero pour parler de la lavandière.

 atelier 3D

A chaque santon sa particularité…

Les animaux

L’âne et le bœuf sont incontournables dans la crèche provençale. Traditionnellement installés dans l’étable, ils regardent le petit Jésus et le réchauffent de leur souffle. Les moutons sont également essentiels. Ils peuvent apparaître en nombre pour représenter le troupeau des bergers ou seul, au pied du petit Jésus. Cet agneau représente alors l’offrande des bergers.

Parallèlement à ces animaux essentiels, la crèche provençale s’ouvre aussi à d’autres animaux : le chien accompagnant le chasseur, les poules et les coqs de la basse-cour, le cochon sur la place du village, les oies auprès du pont, l’âne qui porte la farine du meunier… De quoi illustrer la vie au village à cette époque avec le plus de réalisme possible.

L’ange

L’ange est le messager de la naissance du petit Jésus. Le plus célèbre est l’ange Boufareu, celui qui souffle. Il tient une trompette et guide la population vers l’étable. En général, il est suspendu au-dessus de l’étable où est présenté Jésus.

L’aveugle et son fils

L’aveugle et son fils sont issus de la Pastorale Maurel. Selon la légende, le fils aîné de la famille, Chicoulet, a été enlevé. Le père a tellement pleuré de chagrin qu’il est devenu aveugle. Enfin réuni dans la crèche, le père s’appuie sur l’épaule de son fils et retrouve enfin la vue devant l’étable de Jésus.

Bartoumieu

Bartoumieu, est un personnage sympathique et comique de la Pastorale. Il affiche toujours un air bonhomme et une allure négligée.

Les bergers

Santons Mayans

Les bergers sont des personnages bibliques puisqu’ils sont décrits dans la Bible. En revanche, la représentation qui en est faite est imprégnée de l’image populaire provençale. Ils sont représentés de multiples façons, mais souvent près du Christ, car ils sont les premiers arrivés. Les bergers peuvent être jeunes ou vieux, appuyés sur un bâton, debout ou à genoux devant le Christ, un agneau parfois dans les bras ou sur les épaules.

La bohémienne

La bohémienne est, étonnamment, un personnage traditionnel de la crèche. Elle tient un enfant dans les bras.

Le curé

D’une bonhommie naturelle, souvent bedonnant et chauve, il administre la paroisse du village voisin. L’importance du curé dans les villages provençaux d’autrefois explique certainement sa représentation.

 

Marius

Marius est un personnage essentiel des santons provençaux sans doute parce qu’il trouve ses origines dans les œuvres d’Alphonse Daudet et rappelle le personnage si attachant de Tartarin de Tarascon, personnage principal d’une série de romans d’Alphonse Daudet, et dont la langue est si bien pendue.

Le pêcheur

Ce santon est souvent représenté avec un filet de pêcheur et une corbeille de poissons.

Le porteur d’eau

Son offrande est simplement de l’eau présentée dans une cruche. Son origine s’explique dans la rareté de l’eau en Provence dans les siècles précédents.

Le ravi

Le Ravi est l’idiot du village, personnage naïf qui n’a rien à offrir, mais qui, touché par la grâce de l’événement, se réjouit de la naissance du Christ. Vous le reconnaîtrez facilement, il est toujours représenté les bras levés au ciel.

Le rémouleur

Santons Colette

 

Le rémouleur proposait ses services pour aiguiser couteaux, haches, ciseaux, rasoirs… sur les routes et dans les rues des villages de Provence.

Les rois mages

Les rois mages sont au nombre de trois : Melchior, Gaspard et Balthazar. Richement vêtus, ils apportent chacun une offrande (or, encens et myrrhe) au petit Jésus. Venant de très loin, ils sont en général représentés avec un ou plusieurs dromadaire(s) et accompagnés d’un chamelier. Les rois mages arrivent traditionnellement devant l’étable le 6 janvier lors de l’Épiphanie, alors pour les puristes, il ne faut les déposer dans la crèche qu’à cette date, lorsque l’on savoure la galette des Rois !

Saint-François d’Assise

Saint-François d’Assise, avec sa robe de bure. Il est le saint patron des santonniers.

Le tambourinaïre

Le tambourinaïre est représenté avec son tambourin et son galoubet. Il renforce l’idée que la naissance est une fête.

Le vannier

Traditionnellement, il est représenté avec un grand panier d’osier voué à servir de berceau au nouveau-né. La présence de ce personnage trouve probablement son origine dans l’importance du métier de vannier au 19e siècle, en Provence.

Le vieux et la vieille

Ils s’appellent Grasset et Grassette. Ils sont souvent représentés assis ensemble sur un banc de la place du village ou debout, bras dessus, bras dessous. Elle emmitouflée dans son châle brodé porte à son bras un panier de victuailles tandis que lui, porte un foulard rouge noué en cravate et un parapluie.

santons Daniel CoulombL’Arlésienne

Ce personnage est très souvent présent dans les crèches provençales. Elle est accompagnée par le Gardian. Tous deux à cheval représentent le couple Vincent et Mireille de l’œuvre Mirèio par Frédéric Mistral.  Si chaque santonnier se plait à représenter la belle arlésienne vêtue de ses plus beaux atours, chacun le fait à sa manière : avec une coiffe ou les cheveux longs, jeune ou vieille…

 

Sources : Atelier de Fanny, http://www.lexilogos.com/santons_creche.htm

array(0) {
}