Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Le thermalisme d’hier à aujourd’hui

L'histoire du thermalisme à Gréoux-les-Bains
Chaîne thermale du Soleil / Xavier Boymond

 

Gréoux ne serait pas Gréoux sans ses « bains ». Les thermes séduisent depuis l’ère Celtique, d’ailleurs la trace du passage des Celtes se retrouve dans son nom Grésilium (venant de Grésum : douleur ; lin : eau) soit les eaux de la douleur. Les Romains installés à Riez utilisaient ces eaux jaillissant des rochers en aménageant conduits et puits. Si les anciens bains romains ne sont plus visibles aujourd’hui, leur mémoire demeure dans la légende du village puisque, au retour des croisades, les Templiers auraient bâti sur la colline du village, l’emblématique château-hôpital avec les pierres provenant des bains romains.

Aujourd’hui 3e station Thermale de France, les eaux, puisées à plus de 1200 m de profondeur et s’écoulant à une température de 42 °C, sont particulières par la richesse de leur composition. Soufre, calcium, magnésium et nombreux oligo-éléments ont un effet bénéfique sur l’organisme. Pour une cure thermale, une mini-cure thématique, un week-end bien-être ou simplement une journée de détente, les Thermes accueillent les visiteurs dans leur écrin, perle de santé, de bienfaits et de vitalité.